Prisons italiennes : 376 mafieux libérés…


Pour cause de risques sanitaires dus au Covid-19, les magistrats italiens ont ordonné la remise en liberté (sous contrôle judiciaire quand même…) de près de 9.000 détenus, dont 376 mafieux, notamment 4 qui étaient détenus sous le régime de l’article 41 bis (régime pénitentiaire durci) : le camorriste Pasquale Zagaria, les siciliens Vincenzo Di Piazza et Francesco Bonura, et le calabrais Vincenzino Iannazzo.

Un autre, le sicilien Antonino Sudato, est incarcéré en « Haute Sécurité 1 », les autres sont en « Haute Sécurité 3 », en tant que membres de clans mafieux ou de réseaux de trafiquants (aucun détenu en « Haute Sécurité 2 » n’a été libéré : il s’agit essentiellement de condamnés pour des faits de terrorisme). 61 de ces détenus viennent de Palerme, 67 de Naples, 44 de Rome, 41 de Catanzaro (Calabre), 38 de Milan, 16 de Turin,… Les forces de l’ordre, qui craignent des fuites et la reprise de guerres mafieuses, ont multiplié les contrôles pour vérifier que les mafieux étaient bien à domicile.

Face à cette crise et à cette polémique, le Directeur de l’Administration Pénitentiaire a démissionné et a été remplacé par Bernardo « Dino » Petralia, 67 ans. Ce sicilien, ami du juge Giovanni Falcone, était, depuis 2017, Procureur Général à Reggio de Calabre, et était auparavant Procureur Adjoint à Palerme. Il devra conjuguer le droit des prisonniers face à la crise (159 détenus et 215 personnels pénitentiaires contaminés) à la rigueur de la lutte anti-mafia.

Bernardo Dino Petralia
Le nouveau Directeur de l’Administration Pénitentiaire Bernardo « Dino » Petralia

Source : La Repubblica, Crimorg.com