Vers la béatification d’un juge sicilien


Le 21 septembre 1990, le juge Rosario Livatino d’Agrigente est abattu de plusieurs balles alors qu’il circule en voiture sur la route 640 entre Agrigente et Caltanissetta.

Né à Canicatti (province d’Agrigente) en octobre 1952, Rosario Angelo Livatino devient magistrat en 1978 à Caltanissetta, puis à Agrigente en 1979 comme Substitut du Procureur puis comme magistrat instructeur à partir de 1989 et jusqu’à son assassinat. Grâce à un témoin courageux, la justice italienne a pu condamner à perpétuité les exécutants matériels du meurtre (Paolo Amico, Domenico Pace, Gaetano Puzzangaro, Salvatore Calafato et Gianmarco Avarello) et les commanditaires (Antonio Gallea et Salvatore Parla). Tous sont membres de la Stidda, organisation rivale de Cosa Nostra.

Lors de sa visite en Sicile en mai 1993, le Pape Jean-Paul II avait décrit le juge Livatino, très catholique, comme étant « un martyr de la Justice et, indirectement, de la Foi ». Deux femmes, malades de la leucémie, affirment avoir rêvé du juge Livatino, avant leurs guérisons définitives. A son tour, le Pape François vient de reconnaître le martyre de Rosario Livatino, ouvrant la voie à sa béatification. Après avoir rencontré le cardinal Marcello Sèmera, le pape François a autorisé la Congrégation pour les causes des saints à publier un décret reconnaissant le martyre du juge.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s