Pino Scriva, le Buscetta calabrais est mort


Le premier grand collaborateur de justice (appellé plus couramment repenti) de la ‘Ndrangheta est mort.

Giuseppe « Pino » Scriva, un repenti qu’on peut qualifié d’historique au sein de la mafia calabraise est mort à l’âge de 75 ans alors qu’il devait témoigner au « Maxi-Procès Rinascita-Scott (355 prévenus) qui se déroule en ce moment en Italie. Comme l’avait fait Buscetta au Juge Falcone dans les années 80′ pour Cosa Nostra, Pino Scriva avait notamment révélé les organigrammes et les rites de la ‘Ndrangheta, et les liens entre les Piromalli de Gioia Tauro, les De Stefano de Reggio et les Pesce de Rosarno avec les hommes des institutions.

On ignore encore actuellement la date et les raisons de sa mort. Sa dernière déposition remonte au 2 juillet 2018. Son décès ne devrait pas avoir d’incidence sur les procès-verbaux des juges qui ont recueilli ses confidences. Notamment sur le tristement célèbre pacte entre Cosa Nostra et les familles calabraises pour exporter le terrorisme mafieux de la Sicile vers le continent.

Note de la rédaction : Né dans une famille mafieuse, initié dans la ‘Ndrangheta à l’âge de 18 ans puis fait membre de la Santa (un des organes de direction de l’organisation mafieuse), celui qui était surnommé « le roi des évasions » (il s’est évader 7 fois, de casernes ou de prisons) a décidé de collaborer en 1983, permettant de déclencher l’opération « Mafia delle tre province ». Pino Scriva témoignera dans une dizaine de grands procès mafieux.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s