Actualité Sicilienne


AFFRONTEMENT ENTRE BIKERS EN SICILE

La police sicilienne a interpellé 10 bikers, âgées de 32 à 54 ans, originaires de Sicile et de Calabre, suite à un affrontement à Messine (nord-est de la Sicile). Deux personnes, un homme et une femme, ont été blessés. Sur place, les policiers ont retrouvé, à côté de traces de sang, une masse en bois, des couteaux, un cutter, un tournevis et une matraque télescopique. Il s’agirait d’un affrontement interne au club de motards des Bandidos, sans qu’on en connaisse la raison précise.

Source : Gazzetta del Sud

Sicile : décès d’un maire sulfureux

Antonio Vaccarino

L’ancien maire de Castelvetrano (ouest de la Sicile), Antonio Vaccarino (photo), est décédé à l’âge de 76 ans des suites du Covid, alors qu’il était hospitalisé à Catanzaro (Calabre). L’ancien maire démocrate-chrétien avait entretenu une relation épistolaire avec le boss en fuite Matteo Messina Denaro, sous le contrôle des services secrets. La Cour d’Appel de Palerme avait récemment autorisé sa sortie de prison pour une assignation à résidence, en raison de son état de santé.

Déjà condamné pour trafic de drogue (mais acquitté pour association mafieuse), l’ancien élu avait été arrêté en avril 2019 pour avoir joué les intermédiaires entre des policiers corrompus et des mafieux. Il avait été condamné à 6 ans de prison dans cette affaire. Proche de la Mafia et de la franc-maçonnerie, il avait collaboré avec les services secret pour correspondre, sous le pseudonyme de « Suetonius », avec le boss mafieux, «Alessio ». L’objectif était l’arrestation de Messina Denaro, mais le projet a échoué.

BILAN 2020 DES DISSOLUTIONS DE CONSEILS MUNICIPAUX EN ITALIE

Selon un rapport du Ministère de l’Intérieur, les autorités italiennes ont procédé à la dissolution de 52 conseils municipaux et de 2 conseils d’administration d’hôpitaux (de Reggio de Calabre et Catanzaro) pour infiltration mafieuse. Les communes concernées totalisent près de 705.000 habitants. La majorité des dissolutions ont eu lieu en

  1. Calabre (21),
  2. Sicile (14),
  3. Pouilles (8),
  4. Campanie, en Basilicate (1)
  5. Val d’Aoste (1)

Bilan des dissolutions en 2019

NDLR : La loi 221 du 22 juillet 1991 permet aux autorités italiennes de dissoudre les conseils municipaux (et, plus largement, toute entité administrative) accusés d’infiltration mafieuse. La commune ou l’administration est alors administrée par des commissaires extraordinaires du gouvernement. Au bout de 18 mois, de nouvelles élections/nominations sont organisées. Depuis l’instauration de cette loi, 346 décrets de dissolution ont été pris par le gouvernement italien (dont 26 ont ensuite été annulés par les tribunaux administratifs). Ces décrets ont concerné 260 communes, 1 province et 7 agences hospitalières.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s