Le triomphe de la cupidité ?


Vol, escroquerie, corruption, cupidité, avarice, usure et d’autres maux sociaux gravitent autour de l’argent, l’argent sale.

La crise du COVID-19 profite largement aux mafias italiennes qui se sont adaptées à ce nouveau business. Lisez cet excellent article paru dans Ouest-France. En Italie, la crise économique engendrée par le Covid crée des conditions économiques très favorables au crime organisé, affirme la direction judiciaire anti-mafia. Le manque de liquidité des entreprises va engendrer sans aucun doute des infiltrations mafieuses au sein de milliers de sociétés.

Sur ce marché économique, il y en a qui ne souffrent aucunement de problèmes de liquidités et qui profitent de cette crise sanitaire pour se refaire une belle santé. L’entreprise américaine Pfizer (par exemple) est devenue en quelques mois le MIRACLE quasi mystique de la planète. Encensée sans retenue par un monde politique engoncé dans ses certitudes et surtout ses conflits d’intérêts, Pfizer est pourtant l’entreprise pharmaceutique la plus condamnée au monde. Depuis 2000, le montant global des amendes s’élève à 5 milliards de dollars !

Voici quelques exemples des condamnations dans cet excellent article : Pfizer est l’entreprise la plus condamnée au monde dans le domaine de la santé.

Et malgré ce casier judiciaire fourni, l’entreprise bénéficie d’une bienveillance incroyable des gouvernements occidantaux et surtout de l’Union européenne. Pire encore, la présidente de la Commission européenne, Ursula Von der Leyen a remis un prix au patron de Pfizer comme meilleur dirigeant d’entreprise 2021 ! Ben voyons, pourquoi se gêner ?

Ajoutons que Mme Von der Leyen intéresse Emily O’Reilly, médiatrice de l’Union européenne, qui a lancé une enquêtele concernant les nombreux échanges que cette dernière à eu avec le patron de la Big Pharma, Albert Bourla. La présidente de la Commission refuse de révéler le contenu de ses échanges, entretenant une opacité sur des contrats de plusieurs milliars de dollars.

Le triomphe de la cupidité ?

Ursula Von Der Leyen. Le triomphe de la cupidité ?

1er décembre, des parlementaires européens on posé cette question :

 Objet: Remise du Prix du meilleur dirigeant d’affaires au PDG de Pfizer

Le 10 novembre 2021, la présidente de la Commission a participé à Washington au gala organisé par l’Atlantic Council, un lobby pro-américain, pour les 60 ans de l’organisation. À cette occasion, elle a remis le Prix du meilleur dirigeant dans la catégorie «affaires(1)» au PDG de Pfizer pour avoir «sauvé des millions de vie et exporté 860 millions de doses de vaccin contre la COVID-19 produites en Europe vers 150 pays».

La remise de cette distinction unilatérale donne lieu à un conflit d’intérêts, car elle prive l’Agence européenne des médicaments (EMA) de la possibilité de refuser l’autorisation définitive à ce produit en 2023.

Pourtant, l’EMA a rapporté le 11 novembre qu’elle investiguait toujours des myocardites et 5 520 décès liés au vaccin Pfizer(2). Plusieurs autorités de santé, dont la Haute autorité de santé en France, ont récemment renoncé au vaccin Moderna contre la COVID-19 pour les moins de 30 ans(3).

1. Pourquoi la Commission a-t-elle préféré communiquer sur sa rencontre avec la chanteuse kosovare Dua Lipa plutôt que sur le prix remis au PDG de Pfizer?

2. Pourquoi la Commission n’a-t-elle pas offert un prix scientifique au lieu d’un prix «d’affaires»?

3. Pourquoi la présidente offre-t-elle un prix alors que le «vaccin» n’a reçu qu’une autorisation conditionnelle de l’EMA, mettant ainsi en péril l’indépendance de cette dernière et rendant hasardeuses d’éventuelles plaintes de victimes du vaccin?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s