La manipulation de masse


Vous avez tous entendu sur les médias de grand chemin un traitement partial de la crise qui est en train de se développer entre la Russie et l’Ukraine. En résumé, l’Ukraine c’est les gentils, la Russie de Poutine c’est les méchants !

Ne vous laissez pas manipuler par les médias de propagande que sont la Télévision suisse romande (radio y comprise) ou encore la plupart des chaines publiques françaises. Soyez vigilants et arrêtez de croire ces journalistes dont la sous-culture et l’état de soumission est affligeant depuis plusieurs années. Ces gens travaillent très mal et préfèrent « accuser » les réseaux sociaux concernant le manque à gagner de la presse plutôt que de se remettre en question.

Force est de constater et la crise sanitaire en a été la preuve la plus flagrante. La neutralité n’existe plus dans la presse gavée d’argent public et de subventions d’état. Certes, ce genre de propos vous fait rentrer dans la case des « istes » dans laquelle ces mêmes médias vous conditionnent. Mais la rédaction de ce site l’assume est considère comme un honneur d’être décrié par la « grande » presse.

Les exemples ne manquent pas. Sachez que les juges Falcone et Borsellino, au cours de leur lutte antimafia, n’ont jamais été aidés par la presse de boulevard. Bien au contraire. Rares sont les journalistes et reporters qui ont pris des risques et montré un courage sans égal pour les soutenir. Les médias de masse ont même tenté de discréditer à plusieurs reprises les juges et policiers antimafias. Il faut savoir que Cosa Nostra, par exemple, avait compris qu’ils pouvaient se servir du manque de rigueur des journalistes. Ils n’avaient alors pas besoin de beaucoup d’habilité pour jeter des rumeurs sur les magistrats ou les policiers pour les discréditer. Les médias de masse jetaient alors le discrédit (sous le couvert d’une information ou d’un article) sur les hommes de l’antimafia. Par cet acte, ils rendaient service à la mafia qui encore aujourd’hui a besoin de l’assentiment de la population pour poursuivre ses crimes (omerta, pizzo).

Mais tout n’est pas pourri. Lisez mon livre « AVANTI » est découvrez des journalistes indépendants qui ont sacrifiés leur vie pour dénoncer les crimes de la mafia et encourager les juges dans leur combat. Mais c’était un autre temps, une autre époque…

Prenez l’exemple de justification des guerres. Regardez ce passage de l’excellent livre « Gouverner par les fake news » de Jacques Baud :

Lisez aussi les excellents ouvrages d’Alexandre Del Valle qui décrit très bien la situation de cette Europe qui écoute les États-Unis pour désigner la Russie comme l’Ennemi suprême. (Les vrais ennemis de l’Occident: Du rejet de la Russie à l’islamisation des sociétés ouvertes).

Ensuite, vous vous ferez votre propre idée sans écouter les approximations des journalistes de pacotilles qui hantent nos plateaux télé et radio. (Je ne parlerais pas de toutes les affaires de harcèlement, contraintes et viols dont ces « stars » de l’audiovisuel se sont distinguées).

Faites comme les enquêteurs antimafia. Ne croyez pas les journaux sans un minimum de réflexion personnelle et surtout : réfléchissez par vous-même !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s