Palerme : un chirurgien et son fils arrêtés pour trafic de drogues


La police italienne a arrêté un boss de haut niveau de Palerme et son fils pour leurs liens présumés avec la mafia sicilienne et pour tentative de trafic de drogue d’Amérique du Sud vers l’Europe avec l’aide d’un albanais et d’un agent de bord d’Alitalia. Giuseppe Guttadauro est le frère de Filippo, beau-frère du principal boss de Cosa Nostra (en fuite), Matteo Messina Denaro.

Selon un tweet des carabiniers, Giuseppe Guttadauro (photo), 73 ans, « Il Dottore », et son fils Mario Carlo Guttadauro sont sous enquête pour association mafieuse car ils appartiendraient à la Famille Palermo-Roccella, du mandamento de Brancaccio-Ciaculli. Guttadauro, l’ancien chef d’un hôpital de Palerme, aurait tenté d’organiser une opération de trafic de drogues afin d’importer de la cocaïne à Rotterdam, et il aurait établi des contacts avec un suspect albanais pour la cocaïne et l’importation de cannabis d’Albanie, et un agent de bord d’Alitalia censé transporter 300’000 euros au Brésil une fois la drogue arrivée à Rotterdam.

Dans de nombreuses écoutes téléphoniques, Guttadauro parlait d’affaires mafieuses et de drogue. Selon des informations, il discutait avec son fils du déchargement d’une centaine de kilos par mois à Rotterdam et du fait qu’il y ait des douaniers corrompus qui prennent 25%. Il a dirigé l’hôpital civique de Palerme avant de déménager à Rome pour poursuivre ses liens avec le monde criminel. Par ailleurs, il serait intervenu au nom d’une riche femme de Rome dans un différend avec la banque UniCredit pour plus de 16 millions d’euros. Il aurait menacé de recourir à la violence (notamment contre Mario Baccini, ancien Ministre de l’éducation et actuel président de l’Institut National du Microcrédit et conseiller municipal de Fiumicino) si son intervention n’avait pas permis de régler le litige.

Guttadauro, qui a été condamné à plusieurs reprises pour association mafieuse (en 1984, 1996, 1999 et 2002), sorti de prison pour la dernière fois en mars 2012, a été assigné à résidence tandis que son fils a été emmené en prison. Le fils est également accusé d’avoir commandité le passage à tabac d’un jeune Palermitain en octobre 2016, accusé de « conduite contraire aux règles morales de la Cosa Nostra ».

Source : Crimorg.com & presse italienne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s