Pays-Bas : procès de la « chambre de tortures »


Le Parquet d’Amsterdam a requis jusqu’à 12 ans de prison contre 10 prévenus de l’affaire «26Douglasville», le nom donné par la justice néerlandaise à l’affaire de la « prison souterraine » avec une salle de tortures installée dans un container. Le Procureur a réclamé 12 ans de prison contre le chef du réseau et principal suspect : Roger « Piet Costa » P., 50 ans.

Grâce aux messages interceptés sur l’application cryptée EncroChat, les enquêteurs assistent aux échanges sur le sujet entre les suspects. Des photos ont même circulé. En juillet 2020, la police intervient dans le sud des Pays-Bas pour démanteler cette chambre de tortures : 6 conteneurs sont installés comme cellules pour les rivaux, le 7ème est réservé à la torture (salle de traitement » selon les vocables des suspects). Ils y trouvent notamment des menottes suspendues au plafond, une chaise de dentiste vissée au sol avec des sangles sur les accoudoirs, et des cisailles, des menottes, des élargeurs, des scies, des pinces, des scalpels. Des doigts ont également été trouvés. Des uniformes de police volés, des feux bleus clignotants, des panneaux « stop », des sacs à cordon en coton noir ont également été découverts. La police est intervenue avant toute utilisation de ces conteneurs, destinés à des rivaux (ou à des membres de leurs familles) sur fond de conflit sur un chargement de cocaïne.

Les prévenus sont accusés d’avoir préparé divers crimes graves, tels que la privation illégale de liberté, la prise d’otage, l’extorsion et les voies de fait graves et préméditées contre une ou du groupe est soupçonné de participer à une organisation criminelle. Le Parquet évoque également un projet de meurtre, en représailles à l’assassinat en mai 2020 d’Ibrahim « Ibo le Marocain » Azaim, un proche de « Piet Costa ».

En plus des 12 années de prison réclamées contre « Piet Costa » (récemment condamné à plus de 17 ans de prison pour une importante affaire de cocaïne), le Parquet a réclamé des peines de 6 à 9 ans contre 5 suspects ayant joué un rôle de premier plan ; et des peines de un à 4 ans de prison, dont une partie avec sursis, contre des « bricoleurs » qui ont travaillé sur les conteneurs.

Le procès d’un autre important acteur du dossier, Robin Van Ouwerkerk, est reporté. L’homme, patron d’une salle de sport, objet de deux tentatives de meurtre, producteur de cannabis avant de passer à la cocaïne, souffre d’un cancer en phase terminale.

La décision du tribunal est prévue pour le 11 mai 2022.

Source : Crimorg.com

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s