Qui commande en Sicile ?


Qui est aux commandes au sommet de la mafia sicilienne ? La DIA évalue « l’état de santé de Cosa Nostra ».

La mafia sicilienne, autrefois la plus puissante et la mieux structurée au monde est de plus en plus fragilisée par une crise d’identité, des arrestations et des enlèvements. En Sicile, la mafia traditionnelle fait la part belle aux groupes criminels étrangers, notamment de nationalité nigériane. Ainsi pour DIA, Cosa Nostra ne représente plus la seule matrice criminelle de type mafieux opérant en Sicile.

La carte de Cosa Nostra à  Palerme

La ville de Palerme est toujours divisée en 8 districts criminels, composés de 33 familles, et la province toujours structurée en 7 districts, composés de 49 familles. Côté Ouest, Cosa Nostra conserve son hégémonie, mais il y a une présence très active de groupes criminels d’ethnie nigériane opérant surtout dans la capitale.

Les quartiers mafieux de la ville sont : San Lorenzo Tommaso Natale, Resuttana, Porta Nuova, Pagliarelli, Noce, Passo di Rigano, Boccadifalco, Villagrazia Santa Maria di Gesù et Ciaculli.

Dans la province de Palerme, il y a 7 districts de Cosa Nostra : Partinico, Misilmeri, Belmonte Mezzagno, Villabate, Bagheria, Trabia, San Giuseppe Jato, Corleone et San Mauro Castelverde.

Cosa Nostra sans « patron » ?

Si d’une part les investigations judiciaires confirment combien la structure de la Cosa Nostra est restée inchangée dans les rôles et les articulations territoriales. Mais la DIA met en évidence l’absence d’hégémonie incontestée émanant d’une seule famille ou d’un seul groupe criminel. Au fil du temps, les experts antimafia estiment que Cosa Nostra pourrait, au fil du temps, se remodeler selon une structure qui ne serait plus pyramidale, mais horizontale. Ce qui serait une nouvelle recherche d’équilibre entre les différents quartiers en l’absence d’une « Coupole » (un gouvernement de Cosa Nostra).

Cosa Nostra connaît une lutte générationnelle

L’équilibre au sein de Cosa Nostra est mis à mal par la présence de nouvelles personnalités qui se hissent au rang de leaders malgré le fait qu’ils ne soient pas toujours reconnus comme tels par les hommes d’honneur âgés. Ces derniers étant détenus ou récemment libérés après avoir purgé leur peine de prison seraient ancrés dans les règles traditionnelles alors que la nouvelle génération est moins encline à respecter les dirigeants autoritaires du passé.

La mafia a changé de peau

Les enquêtes et les arrestations continuent de frapper durement la mafia, mais l’organisation criminelle continue de survivre malgré tout. Les familles continuent de contrôler leur territoire dans tous les domaines criminels et réinvestissent les richesses illégalement accumulées dans des activités économiques légales. De plus, Cosa Nostra continue à infiltrer les administrations publiques locales. La DIA précise que l’utilisation de la violence par les membres de Cosa Nostra dans la région reste minime par souci de discrétion.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s